COURRIER HIPPIQUE - LE MAGAZINE ÉQUESTRE DU QUÉBEC

Léa Rivière

« J’aime dessiner, c’est une profession de foi. Mon rapport à la ligne est vital. C’est ma façon de danser la vie. Le dessin dans la simplicité et la rapidité de son exécution permet la mise à nu de l’émotion, l’expression de l’authentique mais surtout oblige son exécutant à un grand lâcher prise, le ramène dans l’immédiateté et la confiance en la vie. Dessiner oblige à respirer »

Du 19 septembre au 8 octobre 2001, Léa Rivière expose à la galerie d’Avignon des œuvres sur le thème de la femme et du cheval. À travers ses toiles, cette artiste explore le caractère sacré du lien qui unit le cheval et l’humain, un lien on ne peut plus complexe qui prend ses racines dans les profondeurs de l’inconscient et de l’histoire. Avec de crayons de manganèse et de l’argile taillée l’homme ou la femme de la préhistoire fit ses premiers dessins de chevaux dans les grottes de Lascaux. Leurs destinations magiques ou religieuses ainsi que leurs significations nous échappent encore.

Mais les chevaux galopent toujours en nos mémoires et sont un puissant archétype dont la symbolique l’inspiration des peintres et des poètes.

Si la symbolique de la force de la puissance de la vitesse ainsi que de l’impétuosité et du désir est fort bien connue, celle de a divinité des eaux l’est moins. Or en bien des mythes le cheval est relié à l’eau. 
Que ce soit par Épona, la déesse celte des chevaux et de la fécondité, guérisseuse associée aux sources ou par Pégase, le cheval qui fait naître Hippocrène, la source des muses, il est celui qui connaît le chemin de l’eau.

C’est ce registre, ainsi que celui de la complicité que l’artiste Léa Rivière explore. Le cheval apparaît ici plus qu’une monture, il devient un guide et un protecteur. Peut-être même une âme sœur.

La mouvance des lignes, l’absence de rênes, contribuent à créer la symbiose entre la cavalière et le cheval. Qui des deux guide l’autre?

La douceur des teintes, la paix qui semble flotter contribuent à créer une atmosphère de méditation, un temps hors du temps. C’est un univers où la femme et le cheval se retrouvent profondément liés dans leur quête de liberté et de nature sauvage.